Biographie

Jacques Castérède est né à Paris le 10 avril 1926, décédé le 6 avril 2014 à Dijon.

Après des études secondaires au lycée Buffon, il entre en 1944 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il aura notamment comme professeurs Tony Aubin et Olivier Messiaen. De 1948 à 1953, il obtient successivement les premiers prix de piano, musique de chambre, harmonie, composition et analyse musicale.

En 1953, le Premier Grand Prix de Rome de composition musicale lui est décerné, ce qui lui permet de séjourner à la Villa Médicis à Rome de 1954 à 1958.

En 1960, il est nommé professeur de formation musicale pour les chanteurs au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il occupera successivement les postes de professeur conseiller aux études, puis de professeur d’analyse musicale supérieure en 1971. En 1988, il est nommé en outre professeur de composition, discipline qu’il enseigna également de 1983 à 1988 à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Parmi ses compositions, citons :

Des œuvres écrites pour la scène (« But », ballet créé à l’Opéra de Paris en 1963) ou pour le plein – air (« Jusqu’à mon dernier souffle… » œuvre commandée pour le centenaire de la Statue de la Liberté à New – York).

Citons aussi des œuvres pour orchestre et ensembles vocaux telles, entre autres, Les Liturgies de la vie et de la Mort, le Cantique de la Création, des œuvres pour ensemble de cuivres et orgue (Trois Visions de l’Apocalypse) et de nombreuses œuvres de musique de chambre (Sonates pour alto et piano, violoncelle et piano, pour divers instruments à vent, quatuors… etc.).

En 1988, il participe à une mission d’enseignement en Chine, au Conservatoire Central de Pékin où il donne des cours de composition, ainsi qu’une série de conférences sur la musique française actuelle, mission qui sera renouvelée en 1998.

L’ensemble de son œuvre a été couronné par de nombreux prix parmi lesquels, en 1991, le Grand Prix Musical de la Ville de Paris et le Prix de la Nouvelle Académie du Disque, et en 1995, le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros.


Publicités